Coopération à l’International

1

Apprentis d’Auteuil Océan Indien a la conviction que chaque jeune, ici comme ailleurs, a droit à une éducation et une formation, pour lui permettre de s’insérer durablement dans la société.

 

Les actions engagées à l’international par la Fondation d’Auteuil ont été déléguées à Apprentis d’Auteuil Océan Indien pour la zone Océan Indien depuis le mois de septembre 2014.

Fidèle à la mission d’Apprentis d’Auteuil, Apprentis d’Auteuil Océan Indien partage son expertise et son savoir-faire, avec des structures partenaires locales,  dans le respect de trois principes :

  • La coopération : Apprentis d’Auteuil Océan Indien agit avec et non à la place de, sans se substituer aux acteurs locaux et en favorisant leur autonomie ;
  • La réciprocité : Apprentis d’Auteuil Océan Indien considère les associations comme des partenaires à part entière avec lesquels il construit des relations équilibrées, sources d’enrichissement mutuel ;
  • Le respect des jeunes et des familles accompagnés : environnement, langue, culture, tradition, etc.

 

L’accueil et la formation des enfants des rues à Madagascar

Le projet consiste à appuyer et soutenir 4 associations qui œuvrent auprès des enfants des rues et des enfants déscolarisés à Tananarive, dans leur fonctionnement et leur développement. En 2015, il a ainsi concerné 1 260 enfants et jeunes de 5 à 25 ans, filles et garçons :

Centre NRJ

logo-nrjLe Centre NRJ, tenu par des pères spiritains, s’adresse en priorité aux enfants qui vivent et dorment dans la rue grâce à :

  • Un gite de nuit ouvert toute l’année. Entre 20 et 40 jeunes garçons (de 8 à 17 ans) y trouvent une écoute, un toit, un repas et des sanitaires.
  • Des animations de rue (sport, initiation à l’écriture, jeux divers, contes, soins des blessures, entretiens) organisées 2 matinées par semaine en centre ville ;
  • 28Un internat qui accueille une vingtaine d’adolescents chaque année. La plupart ont connu le centre NRJ grâce au gîte de nuit. Les jeunes sont inscrits dans des collèges, lycées ou en formation professionnelle.
  • Des activités éducatives : sorties pédagogiques, colonie de vacances, participation à des manifestations sportives et culturelles
  • 3 filières professionnelles (soudure, ébénisterie, poterie) déployées au centre dans l’objectif de donner envie aux jeunes de l’internat et du gite de nuit d’apprendre un métier. Certains poursuivront leur apprentissage dans une école de formation professionnelle.

Le centre organise également toute l’année des séances d’alphabétisation sur 2 sites pour les enfants déscolarisés du quartier et suit l’intégration de ces enfants à l’école.

Contact :
Responsable du centre : Père Joël Ra – Harry
Mail : centrenrj@moov.mg

HARDI

logo-hardiL’association malgache HARDI identifie les familles les plus vulnérables du quartier Manarintsoa où elle est établie depuis 1994. Elle propose de les aider à scolariser leurs enfants en maternelle (pour les plus jeunes), en primaire (après une ou deux années d’alphabétisation ou de remise à niveau réalisées chez Hardi) ou dans une voie professionnelle pour les plus âgés.

5 - CopieL’objectif est double : libérer les mères pour qu’elles entreprennent une activité économique et réinsérer les enfants dans le circuit scolaire ou dans une formation professionnelle pour les jeunes âgés de plus de 16 ans.

Contact :
Responsable du Programme Enfants en Situation Difficile : Arthur RAZAFIMANANTSOA
Mail : hardi.socioculturel@moov.mg

 

ENDA Océan Indien Madagascar

 logo-enda_basse-def-2L’ « espace jeunes » d’ENDA OI accueille les enfants des rues et les enfants déscolarisés du quartier d’Antsahabe, sur la base du volontariat. Un grand nombre d’activités artistiques (cirque, théâtre, photo …) sont proposées aux jeunes, en plus des séances d’alphabétisation.

14L’objectif est de sensibiliser les familles et de susciter l’envie chez le jeune pour qu’il vienne régulièrement au centre. ENDA réalise des maraudes de nuit tous les mois pour aller à la rencontre des enfants et des familles qui vivent dans la rue et leur faire connaître l’espace jeunes. Une quinzaine de jeunes, âgés de plus de 16 ans, participent aux ateliers de préformation et une trentaine sont actuellement en stage ou en emploi. Les familles sont associées au parcours de leur enfant  jusqu’à ce qu’elles puissent prendre en charge les frais de scolarité. Elles sont accompagnées dans leurs démarches administratives et dans la résolution de conflits familiaux.

Contact :
Responsable de l’Espace Jeunes : Patrick RANDRIANARIMANANA
Mail : espacejeunes@enda.mg

Graines de Bitume

logo-graines-rvb-3Le centre d’Andavamamba de Graines de Bitume accueille chaque année 130 enfants de 5 ans à 22 ans des familles vulnérables du quartier (bidonville). Les enfants sont suivis tout au long de leur scolarité. Graines leur apporte un soutien alimentaire, une aide aux devoirs, une prise en charge médicale et psycho-sociale.

6Des activités sportives, artistiques et culturelles sont organisées les mercredis et pendant les vacances scolaires ainsi que des maraudes dans le quartier et ses alentours deux fois par mois. 100 jeunes sont actuellement dans un parcours de formation professionnelle, qui s’étale sur 2 ans. En fin de parcours, les jeunes sont adressés à un bureau pour l’emploi inter-associatif  qui les aide à réaliser CV, recherche d’emplois, entretiens de recrutement et les met en contact avec des entreprises.

Contact :
Coordinatrice Graines de Bitume : Adeline HOSTE
Mail : grainesmada@yahoo.fr

 


Les associations NRJ, HARDI, ENDA Océan Indien et Graines de Bitume sont soutenues techniquement et financièrement
par des partenaires qui s’engagent pour les enfants des rues à Tana.

logo-apprentis_auteuil CMJN de base embleme+AFD_cmjn sailforacause_420x235

Crédits photos : Marie Trémoulet/Apprentis d’Auteuil